Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2014

nous sommes le cube

Dans un vortex procédant du néant,
dont le nom était déjà galvaudé,
des bras et des jambes rivés aux parois,
s'agitaient en tous sens, en toute indécence,
évidant le rêve de sa moelle épinière;
ricanements et sanglots se confondaient
en un affreux et constant hurlement,
et constituait l'épiphanie des temps à venir.

Là, dans ce maëlstrom insensé, tu étais,
moitié chair, moitié symbole,
traquant ton semblable composite,
luisant de tes mille feux,
super-nova d'outre-tombe,
délivrant des oracles boréaux
au saurien qui me dévorait les yeux.

La machine machinait machinalement,
tourneboulant nos quadripôles déréglés,
incendiaire de nos corpus pariétaux,
métamorphisant nos os assoiffés,
et cette incroyable créature apparut,
et de sa bouche glossolale dit:
"nous sommes le cube".

Subjugués nous nous figeâmes,
des jours, des années, des éons,
nous devînmes ces montagnes
de pierre dévorante qui pensent,
sanglotent et prient les vents
de rallumer cet incendie,
cette folie.

05/10/2014

paraboles disjonctives

dans la revue 17 secondes

paraboles disjonctives

dans la revue Le Capital des Mots