Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2008

Le mystère Sefaris

La première fois que j'ai croisé Marc Sefaris, c'était sur le blog de Wrath. Ces deux individus, bien évidemment, je ne les ai jamais rencontré physiquement, et donc je doute profondément de leur réalité. Il n'empêche qu'ils se sont imprimés dans mon cerveau, pour des raisons que j'ignore. Et donc Marc Sefaris, lors de cette première rencontre me rangea immédiatement dans la catégorie des cinglés, se projetant de facto dans la catégorie des gens dits normaux. On peut douter de la pertinence de la stratégie, sachant qu'en définitive, la qualité de vie, dans ces deux états ne soient à mon avis l'une comme l'autre, proprement insupportables. Nous nous sommes ainsi beaucoup amusés, jusqu'à ce que je lui propose ce petit questionnaire, et là j'ai soudain compris qu'en réalité Marc Sefaris était un programme informatique.

 

GetImage.jpg

 

 

Bonjour, est-ce que ça va ?

Bonjour, oui là ça va très bien, limite euphorique. Mais comme je suis cyclothymique, je serai peut être déjà mort quand tu liras cette réponse.

 

Qu'est-ce que tu lis en ce moment ?

Plusieurs livres en même temps, que j’ouvre plus ou moins au hasard, du Verlaine, du Proust, du Kasparov (son autobiographie). J’ai des périodes comme ça, où je n’arrive pas à me fixer sur une lecture suivie. Mais j’ai bien conscience que c’est une méthode de lecture assez pathétique.

 

Comment faudrait-il modifier l'Éducation Nationale pour améliorer l'enseignement?

Ah ! The question… je peux éventuellement dire comment il faudrait modifier mon comportement pour améliorer mes cours : arriver plus souvent à l’heure, éviter les tics de langage (« en fait », « voilà voilà », entre autres), connaître plus de textes littéraires par cœur. Je ne sais pas si ces améliorations seraient décisives à l’échelle du système éducatif entier. Peut être. J’en parlerai au Ministre, à l’occasion.

 

Peux-tu imaginer une Éducation non Nationale ?

Etant un garçon imaginatif de nature, oui je parviens à imaginer une Education non Nationale _ et même plusieurs : Education Départementale ou Vicinale ou Intercontinentale ou Ducale ou Transcendantale.  Ces Educations seraient-elles préférables à celle que nous connaissons ? Oui, forcément.

 

Si tu étais à ma place, quelle serait ta cinquième question pour Marc Sefaris ?

« Et dis donc, pourquoi tiens-tu tant à te faire appeler Marc Séfaris alors qu’il est manifeste que tu ne t’appelles pas réellement Marc Séfaris ? Qui cherches-tu à tromper de la sorte ? Ou quel passé honteux espères-tu fuir en te cachant derrière ce pseudo sans saveur ? »

 

Je crois que tu as trois enfants. C'est une sacrée responsabilité d'avoir des enfants et puis c'est à la fois très banal. Peut-on vivre sans responsabilités ?

Il est exact que je suis responsable de 3 jeunes vies. Mais je ne l’ai jamais dit à personne. J’ai juste parlé sur mon blog une fois de la naissance de mon tout jeune fils, et une autre fois des lectures de mes deux filles. C’est donc ton redoutable esprit de déduction qui a encore frappé (tu ne travaillerais pas pour les RG, toi ?). Vivre sans la moindre responsabilité, oui c’est sans doute possible (je l’ai fait pendant des années en usant mon énergie sur des jeux de stratégies en ligne qui ne servent à rien pour personne), mais c’est vite angoissant, comme l’expliquait Blaise Pascal, parce qu’on se retrouve face à son propre néant : les responsabilités familiales, elles, garantissent des années de divertissement  intense, ce qui permet de mourir sans avoir rien compris à la vie mais sans se prendre la tête (ce qui est bien le plus important). Cela dit, comme tu l’avais deviné, si j’ai eu des enfants, ce n’est pas pour acquérir des responsabilités valorisantes, mais uniquement pour me retrouver dans la situation sociale la plus banale possible.

 

Le blogging est-il vraiment une façon d'appréhender le monde ou est-ce juste virtuel ?

Dans la mesure où le monde entier est devenu virtuel depuis quelques années, le blogging est forcément la meilleure façon d’appréhender le monde. Il paraît pourtant que quelques individus sur la planète persistent à mener une vie réelle ; il est bien entendu que ces malheureux sont condamnés à brève échéance.

 

J'ai récemment participé à un reportage relatant une opération scolaire anti-écran en forme de défi, l'enjeu était: 10 jours sans écrans ! Nous sommes de toute façon déterminés à user de plus en plus d'écrans dans nos existences. Faut-il s'inquiéter de la disparition de la relation physique ?

Ah bon ? La relation physique a disparu ? Je veux dire : tu insinues qu’il y avait des relations physiques entre les gens autrefois ? J’ignorais ce fait ; pour ma part, ça fait longtemps que j’ai acquis la certitude que chacune de mes actions répond à un programme informatique précis. Ce qui est très rassurant. 

 

C'est une question infernale mais qu'est-ce que tu imagines comme mouvement majeur dans le XXIe siècle? je veux dire comment un prof de français du XXIIe siècle synthétisera-t-il le précédent dans une optique littéraire ?

Au XXII° siècle, il n’y aura plus un seul professeur de littérature, Dieu merci, l’humanité aura certainement réussi à se débarrasser de ces prétentieux parasites, ce qui nous dispensera de leurs mauvaises synthèses.  Pour les mouvements majeurs du XXI° siècle… eh bien, Albert Camus disait que le XX° siècle était « le siècle de la terreur », et il est difficile de lui donner tort. Je propose de poursuivre les cent prochaines années sur cette belle lancée. D’ailleurs, je souscris au jugement d’un auteur contemporain méconnu : « Ce qu’il y avait de décevant avec le XXI° siècle, c’est qu’il ressemblait singulièrement au XX° ». 

 

Est-ce que c'est ton dernier mot ?

Non.


  Marc Sefaris 

01:16 Publié dans blogging | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

ouais... les questions sont bien trouvées et mériteraient des réponses approfondies, mais je trouve que ce Marc Séfaris manque de sérieux et en meme temps il se la pète, on se demande bien pourquoi. Vivement Thom, que le débat soit un peu relevé.

Écrit par : Marco | 12/06/2008

Excellent ! Du grand Sefaris et du grand Meyer. A quand le livre à quatre mains ?

Écrit par : thom | 12/06/2008

@ Marco : Franchement pour un programme informatique répondant au questionnaire d'un spam, ce Marc Sefaris s'en sort admirablement. Et puis alors concernant Thom - le Grand Aiguillleur de la Blogosphère -, évidemment là c'est hors de proportion, mais bon il a fait plein de stages aussi; il faut l'envisager comme une sorte de monstre informatique (ah non plutôt comme un super-ordinateur protéinoforme, à la solde de la triple-révolution cybernétique/droitedelhommesque/armaguedonienne, si tu vois ce que je veux dire ?)

Écrit par : Michel M | 12/06/2008

Les commentaires sont fermés.