Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2008

téléviseur

Hier, c'était une belle journée. Je traînassais sur le boulevard, en attendant ... euh, mettons Godot, et soudain je suis tombé sur cet objet:

e4829555f15226d1f66ac51bf02d4fad.jpg



C'est plutôt rare de découvrir un objet de technologie récente saccagé dans la rue. Un téléviseur 16/9ème plasma ou LCD vaut une petite fortune, il fallait vraiment être très écœuré pour larguer un truc pareil. Cela dit, je comprends tout à fait qu'on ait envie de se débarrasser d'une chose aussi satanique.

Bref, j'étais en train de chercher l'angle idéal pour photographier les multiples brisures de l'écran avec mon téléphone portable, lorsqu'il s'est mis à sonner. À l'autre bout du téléphone, ma collègue journaliste de télévision, me demandait de la rejoindre pour monter un reportage téléréel pour le 13h.

Au moins une personne aura échappé à cette énième raffale de pensée unique.

09:35 Publié dans blogging | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Mais cet écran avait-il vraiment été jeté par un propriétaire écoeuré?... ou n'était-ce pas plutôt un geste de méchanceté ou de rancune _ style: l'ex du (de la) propriétaire de l'écran qui détruit sciemment l'objet le plus précieux de son ancien amour...

Écrit par : Marco | 22/02/2008

Oui, c'est une interprétation possible. La mienne est moins romantique, elle est directement inspirée de quelques ressentiments, dont je peine à me défaire. J'ai surtout été marqué par le fait d'être contacté par la télévision, au moment même où je cristallisais un téléviseur explosé dans la rue. C'est à la fois une coïncidence et un évènement somme toute banal, pour un type qui travaille pour la télévision.

Écrit par : Michel 37 | 22/02/2008

Bonjour monsieur Meyer. Ton message me rassure. Il y a encore des gens qui travaillent sur notre belle terre. Le téléviseur, quant à lui, aura fini le sien.
Paix à son âme.

Écrit par : thomas | 22/02/2008

Bonsoir Thomas,

En fait de travail, je me suis fait embarquer dans un mouvement de grève par idéalisme, mais je crois que je vais m'en dégager parce que je me retrouve dans des positions d'arrière-garde vraiment insupportables, genre lutte des classes, exploitation du prolétariat et toutes ces conneries.

Écrit par : Michel 37 | 22/02/2008

Ce sera donc : "Leave us" plutôt que "Join us".

Écrit par : thomas le photographe allemand de strasbourg | 23/02/2008

Les commentaires sont fermés.