Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2007

La prose du 118 712

4ee697bae2aacc0806cd7824ca6e3352.jpg


Vissés sur leur chaise, immobiles
Mes collègues ruminent leurs mobiles

La tête dans l’écran
Ils annonnent distraitement

Des coordonnées spatiales et numériques
Ponctuées de phrases mécaniques





Rue de Pont-à-Mousson ?
Je vous met en relation !

C’est à Mantes-la-Jolie ?
Un instant je vous prie !

Le centre des impôts ?
Ou alors Norauto ?

Madame Evelyne Lerch ?
J’effectue la recherche !

A Paris, vous recherchez le Figaro ?
Et sur Créteil, la cellule FO !

Carcassonne dans le Onze,
Elle veut l’institut Marie Ongle !

La poste de Bezons ?
Ou plutôt sa prison ?

La communication est mauvaise,
C’est près du Père-Lachaise ?

Compagnie de Taxi ?
Neuf -Trois Bobigny ?

L’hôpital Belle-Isle ?
Oui, c‘est dans quelle ville ?

Une office de tourisme,
Ou quelque chose en isme

Supermarché Champion,
Sur la route de Briançon

Dans les Yvelines, la mairie de Maurepas ?
Madame, monsieur, je ne vous entend pas !

La société Locarest ?
Je vous l’envoie en SMS !

Tribal Act et Dans Ma Peau ?
Dans la rue Amelot !

La compagnie Fragile ?
Quelque part sur une ile ...

Le chemin du Père Éternel
Rime avec Locappel

09:45 Publié dans poésie & assimilés | Lien permanent