Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2007

Plateforme, une lecture - version texte

9566b6af71408eb06e72b69a1cd050ba.jpg



Le 14 mars 2002, Michel Houellebecq donnait une lecture de son roman Plateforme, au ZKM - Zentrum für Kunst und Medientechnologie - de Karlsruhe en Allemagne. Le 21 avril 2002, un fascisme larvé menaçait de s’emparer démocratiquement de la conscience nationale française.

Loin de vouloir établir une relation de causalité lourde de conséquence pour l’écrivain Michel Houellebecq, déjà suffisemment compromis par ses propres agissements, ce récit est simplement le témoignage d’un événement qui a eu lieu à un moment qui comprenait sans doute les ferments d’une réalité autrement plus dramatique.

Il y a des moments où les évènements les plus disparates semblent entrer en concordance, dans une sorte de synchronie, et il est alors possible de présenter la réalité comme un ensemble cohérent, avec un début et une fin - une histoire.

Par ailleurs, l’histoire commence au moment où je plongeai dans Plateforme, où je fus comme envoûté par la singulière beauté qui irradiait ce roman.

Plateforme, une lecture.pdf