Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2007

coin fumeur

Dans le coin fumeur du centre départemental des impôts
Je sirote mon café de 11h en écoutant des ragots
Je n’arrive toujours pas à me réveiller
Et le climat, comme moi, est déréglé.

Nous sommes fin novembre et les arbres bourgeonnent
Ils ne se rendent pas compte qu’il y a fausse donne
Lorsque l’hiver, froidement, leur tombera dessus
Ils pourriront fatalement sans avoir rien perçu

Entre la machine Chocaff et les plantes vertes impavides
Je fume une cigarette roulée avec filtre en réfléchissant
Les murs sont gris, les machines produisent un bruit blanc
Sur une porte vitrée, un père Noël sourit dans le vide

22:27 Publié dans poésie & assimilés | Lien permanent